Fantastic-beasts-AFFICHE1

Résumé : En 1926, un magizoologiste du nom de Norbert Dragonneau, arrive à New York pour affaires. Il possède avec lui une valise dans laquelle se trouve son mini-zoo, avec à l'intérieur des créatures fantastiques.
A cette même période les sorciers de New York sont menacés d'être révélés aux yeux des humains (appelés « non-majs ») à cause d'une force magique inconnue qui sème la terreur et la mort en ville.
Un « non-maj » échange par accident sa valise avec celle de Norbert, et laissera s'échapper certaines créatures dans New York. Le Sorcier Norbert, avec l'aide du « non-maj » Jacob essaiera de récupérer les animaux qui se sont cachés en ville, et sera mis sur la piste de la force maléfique qui agit depuis quelques jours sous les yeux des humains.

****

[Alors oui, je sais, ça fait un moment que j'ai rien posté mais j'avais tellement la flemme! x_x]

Avis : Oh purée, quand je suis allée voir ce film j'ai mis ma tenue de Gryffondor (vive les produits dérivés). Car vous ne le savez peut-être pas encore mais voilà : JE SUIS UNE FAN DE L' UNIVERS DE HARRY POTTER ! (J'ai 26 ans et je l'assume totalement).
J'étais si contente d'apprendre qu'un nouveau film sur cet univers était prévu, je l'attendais avec grande impatience, et je n'ai pas été déçue. J'ai a-do-ré.
J'ai tant de choses à dire sur ce film...

« Les Animaux Fantastiques » est donc un film faisant partie de l'univers étendu de la saga « Harry Potter ». Le scénario du film a été écrit par J.K.Rowling, l'auteure des livres Harry Potter.

Je vais entamer ma critique en parlant des personnages.

Terminée l'école des sorciers et les enfants pour personnages principaux, ici nous suivons les aventures d'un jeune homme du nom de Norbert Dragonneau. Il vient d'Angleterre (et a étudié à l'école de Poudlard) et se rend à New York pour affaires.
C'est un magizoologiste, c'est-à-dire qu'il étudie les créatures magiques.
Norbert est mal-à-l'aise avec les humains (sorciers ou non) et semble assez décalé par rapport aux mœurs qui régissent le monde civilisé. D'ailleurs j'ai lu des commentaires pertinents sur les forums anglais qui évoquent l'hypothèse (plausible) que Norbert serait un peu autiste. Et je pense que c'est le cas, ce personnage est autiste. En effet, il ne regarde jamais les gens dans le yeux, il penche souvent sa tête pour discuter avec quelqu'un et détourne le regard sans arrêt (souvent en clignant des yeux de nombreuses fois). Il semble sensible et très timide avec les gens.
Je trouve que c'est une excellente idée (et que c'est assez couillu) de nous proposer un « héros » de ce genre, surtout dans un monde où ont lieu des combats magiques dangereux. L'acteur Eddie Redmayne ("Jupiter, le Destin de L'univers"), qui interprète Norbert, le fait à la perfection. Il a un regard doux et bienveillant et a une démarche un peu gauche, mais reste débrouillard.

Le personnage de Jacob quant-à-lui joué par Dan Fogler est également touchant. C'est un « non-maj » (le terme « non-maj' » est l'expression américaine pour désigner un humain sans pouvoir, un « non-sorcier », tout comme le terme « moldu » qui est employé en Angleterre). Après avoir échangé par erreur sa valise avec celle de Norbert et avoir libéré certaines créatures, il suivra le sorcier dans ses aventures, pour l'aider.
C'est un homme pauvre, vivant dans un tout petit appartement, qui souhaite ouvrir une boulangerie ; Son grand coeur et son émerveillement naturel le pousseront à apporter son soutient au magizoologiste Norbert.
Jacob est un personnage émouvant mais également assez drôle. Après tout, c'est un humain normal qui découvre le monde des sorciers (un peu à notre image !), ce qui donne des scènes sympathiques.

Les 2 sœurs sorcières Tina (jouée par Katherine Waterstone) et Queenie (Alison Sudol) apportent une touche féminine bienvenue. Tina est plutôt masculine (cela se remarque dans sa tenue, elle porte un pantalon, ce qui n'est pas très courant pour les femmes de cette époque, et elle a peu ou pas de maquillage), alors que sa sœur Queenie est très féminine (une robe colorée et légère, coquette), car elles ont perdu leurs parents quand elles étaient plus jeunes et se sont instinctivement partagé les rôles.
Tina et Queenie ont toutes deux de fortes qualités mais la première n'arrive pas à en convaincre ses collègues (de ses qualités), et la seconde ne les utilise pas vraiment….Jusqu'à ce qu'elles rencontrent Norbert et Jacob.

Ces 4 personnages forment le quatuor principal du film. Chacun avec ses faiblesses et ses défauts, on s'y attache vite.

Ensuite vient le sorcier Percival Graves, faisant partie du MACUSA (Congrès Magique des États-Unis d'Amérique), qui enquête sur la force mystérieuse qui attaque le monde des « non-maj ». Percival est interprété par...Colin Farrell. Sérieusement. COLIN FARRELL !! (« Phone Game », « Fright Night  (remake) »….) Alors lui je ne me doutais pas que je le verrai dans un film de cet univers un jour. Mais c'est une bonne surprise, je l'aime beaucoup dans ce rôle de sorcier.

Pour finir sur les protagonistes (car je ne vais pas tous les citer) je dirai quelques mots sur Ezra Miller (« We need to talk about Kevin ») qui campe Croyance : waouh. Je lui souhaite une longue carrière dans le cinéma, il le mérite.
Croyance est un jeune « non-maj » faisant partie d'un mouvement religieux « Les Fidèles de Salem », une Eglise qui est contre les sorciers et qui les persécute. Croyance avait pour parents des sorciers et il est régulièrement fouetté par celle qui s'occupe de l’Église si jamais il fait des « erreurs ». Un personnage en manque d'amour, triste et torturé (au sens figuré et au sens propre).

Bref, les personnages (ainsi que les acteurs) nous plongent avec brio dans ce New York des années 20.
L'équipe artistique des décors et des accessoires a fait du bon travail, c'est merveilleux ET sombre, tout comme le récit nous présente des scènes d'humour puis des scènes plus tristes sans que cela ne « casse » le rythme. Certains moments nous mettent le stress, surtout au MACUSA (ça ne rigole pas chez eux...). Les sorciers d'Amérique semblent plus strictes que ceux d'Angleterre.

D'ailleurs, j'espère que vous avez révisé vos films Harry Potter, car dans ces derniers on découvrait l'univers des sorciers au même rythme que le jeune héros, mais on ne savait pas vraiment comment était ce monde une fois adulte. Et bien avec « Les Animaux Fantastiques » on peut enfin voir à quoi ça ressemble. Accrochez-vous cependant car aucune explication nous est donnée, tout arrive comme si c'était naturel (et ça l'est, pour les sorciers). Par exemple, on peut voir un Elfe de Maison qui a une polisseuse-à-baguette-magique, et qui, au lieu de lisser des chaussures, poli les baguettes des sorciers. Des statues qui sont vivantes et surveillent les personnes qui passent, des permis de baguette magique, du papier qui va se ranger tout seul….c'est génial de voir ça. J'étais dans un émerveillement total (comme Jacob!). 
On retrouve certains sortilèges connus, puis quelques nouveaux.

Les créatures fantastiques sont superbes, j'aurai aimé passer plus de temps « avec elles ». On en voit des petites puis des plus grandes, y'a un peu de tout mais je ne vais pas vous spoiler. :) Sachez juste qu'on passe de bons moments en leur présence !
Je me suis sentie comme une gosse à chaque fois qu'elles apparaissaient à l'écran. J'ai également beaucoup apprécié l'intérieur de la valise de Norbert, la façon dont est construit le "zoo", les différentes régions et les divers climats qui s'y trouvent. C'est fabuleux.

L'histoire ne manque pas de rebondissements bien que le déroulement global soit assez lent, et j'avoue avoir été surprise par 2 fois sur des gros coups de théâtre que je n'ai pas vu venir. Bien joué, j'ai été roulée comme il faut. Je me demande comment j'ai pu passer à côté...^^

A noter tout de même que je ne conseille pas ce film aux tout petits, car il y a des passages assez durs et peut-être un peu trop complexes. Globalement je trouve que ce film est un peu plus adulte que Harry Potter 1.
Je pense avoir tout dit. J'ai adoré "Les Animaux Fantastiques" du début à la fin. Il réussit à nous replonger dans le monde des sorciers tout en se démarquant de la saga Harry Potter.

En bref : CE FILM EST JUSTE ENORME. JE VEUX LA SUIIIIIIIIIIIIIIITE !!

Note : Si vous avez aimé ce film et que vous voulez en savoir plus sur le tournage et la manière dont a été « construit » le film, je vous conseille d'acheter le -grand- livre « La Valise des Créatures - Explorez la magie du film les Animaux Fantastiques » qui est complet, bien expliqué et nous propose le point de vue des acteurs et du réalisateur sur leurs personnages, la conception des créatures et des décors, etc. avec de nombreuses photos et des affiches en bonus.

fb-niffleur

fantastic-beasts-nobert-tina1-nkhxQ

FB1-oiseau-tonnerre-Egg-Frank-Thunderbird

FB1-alison-sudol-2560x1440-queenie-goldstein-fantastic-beasts-and-where-3389

FB-percival-graves-2

fantastic-beasts-percival-graves-0700

fantastic-beasts-movie-trailers-demiguise

fantastic-beasts-chanteuse